Le renard Balthazar

Le Renard Balthazar


TOC, TOC, TOC, c’est l’histoire du renard Balthazar.

 

C’est la nuit. J’ai une petite faim.
 Je vais voir si je trouve quelque chose à
manger, dit le renard Balthazar. Il arrive près du poulailler de chez Mamynadette.
 
« Chouette, chouette, chouette, Mamynadette a oublié de fermer la porte de son poulailler. Je vais pouvoir manger quelques bonnes poulettes. » Il entre sans bruit et crac crac crac crac crac, il mange 4 poules.

 

Quand Mamynadette se réveille, elle s’aperçoit que le renard est passé.
« Maudit renard, comment faire pour que tu ne reviennes plus ? 
J’ai une idée, je vais aller demander à Martin le pêcheur. »

 

TOC, TOC, TOC.

-           Bonjour Martin. Pourrais-tu venir avec ta canne à pêche attraper le renard qui m’a mangé 4 poules ?

-           Mais non. on n’attrape pas les renards avec une canne à pêche. Ce sont les poissons que l’on pêche.

-           Que vais-je faire ? se demande Mamynadette. J’ai une idée, je vais demander à Jules le pirate de venir l’attraper
avec son épée.

 

TOC, TOC, TOC, mais personne ne répond. le pirate est déjà parti
en mer avec son bateau.

-           Que vais-je faire ? se demande Mamynadette.
« J’ai une idée, je vais aller demander à Tontonlion, pour qu’il vienne l’attraper avec son fusil. »

 

TOC, TOC, TOC.

-           Bonjour Tontonlion, pourrais-tu venir attraper le renard qui a

mangé mes 4 poules avec ton fusil ? demande
Mamynadette.

-           Mais non, ce sont les chasseurs qui peuvent tuer les
renards,

pas moi. Et puis, moi, la nuit, je dors… dit Tontonlion.


 

 

« J’ai une idée, je vais aller demander à Jacky. Il m’a dit qu’il avait

un piège à renards. Peut-être voudra-t-il bien me le prêter !

 

TOC, TOC, TOC.

-           Bonjour Jacky. Pourrais-tu me prêter ton piège à renards
pour

attraper le renard qui est venu manger mes 4 poules ?

demande Mamynadette.

-           Oui mais n’oublie pas de fermer la porte du poulailler pour la

nuit, dit Jacky.

Et Mamynadette rentre chez elle avec le piège, l’installe près du

poulailler, y met un peu de viande et ferme bien la porte pour la

nuit.

 

Pendant la nuit…

-           J’ai une petite faim, je vais aller voir si Mamynadette a laissé

son poulailler ouvert. Je pourrais encore lui manger quelques

poulettes, dit le renard Balthazar.

Mais en arrivant…

-           Mince de mince, la porte est fermée… Mais je sens la chair

fraiche !, dit le renard Balthazar.

Et il entre dans le piège et CLAC le piège se referme. Le voilà

prisonnier.

 

Il ne reste à Mamynadette qu’à le conduire dans une forêt très

très lion (peut-être à Majorque) pour qu’il ne revienne plus jamais.

 

Et si un autre renard vient ?

Ça c’est une autre histoire !



Crée par les élèves de maternelle de Petit-Fays

Signé :

Les enfants de maternelle :

Antoine, Jules, Nevé, Alizée, Lou-Anne, Juline, Abigaëlle, Yaëlle, Eline, Fleura, Lucas.