Journée pyjama

Résultats du concours photo

Félicitations à l'école maternelle de Bièvre qui remporte une visite du musée des sciences naturelles

Compte rendu de la journée pyjama.

Bièvre accueil et première maternelle :

Tous ensemble pour Chloé et Manon ;

Ce vendredi 9 mars, nous sommes tous venus à l’école en pyjama pour soutenir les enfants malades. Même les madames ont joué le jeu ! Cette journée nous tenait très à cœur. En effet, par ce geste, nous voulions soutenir notre copine Chloé, atteinte d’un diabète. De plus, nous voulions encourager Manon (petite sœur de Théo) qui se bat chaque jour contre le cancer.

Les enfants d’accueil et de première maternelle.
Mesdames Marylène et Marie-Virgine.

 

Bièvre 2ème et 3ème maternelle :


Les enfants des classes maternelles de Bièvre de tout cœur
avec les enfants malades et Take Off

Le vendredi 9 mars, les enfants des classes maternelles de Bièvre ont participé à la journée du pyjama.

Enfants et institutrices sont donc arrivés à l’école en pyjama et l’ont gardé toute la journée .

Cette journée a été mise en place par l’asbl TAKE OFF qui lutte contre l’isolement des enfants malades en mettant à leur disposition les moyens informatiques nécessaires.

Pour débuter cette journée, un petit déjeuné a été offert aux enfants. Ensuite, tous se sont mis au travail dans leur tenue de nuit.

Merci aux parents de nous avoir suivi et à à TAKE OFF pour cette belle initiative.

 

Bièvre 2ème et 3ème année :
Tous les élèves ont été invités à venir en pyjama. Cette proposition a enchanté les élèves qui ont apprécié ce moment de solidarité. Afin d'éviter de tomber malade avant le week-end les élèves pouvaient se changer pour sortir en récréation.

 

Bièvre 5ème et 6ème année :
C'était chouette de pouvoir montrer notre soutien aux enfants hospitalisés. Nous étions également contents de bousculer notre quotidien en restant en pyjama la journée. C'était drôle de voir nos camarades de classe en pyjama. Nous sommes évidemment partants pour refaire cette journée l'année prochaine.

 

Graide-Station :
L'école de Graide-Station a participé à cette journée. Les élèves avaient le choix de participer ou non à cette initiative. La majorité des élèves est arrivée à l'école en pyjama, d'autres ce sont changés sur place. Pour plus de facilité, ils se sont changés à 10h.

Les 1-2-3 avaient éducation physique.

Les 4-5-6 avaient natation de 10h à midi et théâtre l'après-midi.

 

Graide-Village :
L'école de Graide village a participé à la journée pyjama. Les élèves des classes maternelles et primaires sont arrivés à l'école en pyjama de même que les institutrices. Les 4-5-6 ont fait tomber le pyjama l'après-midi pour se rendre au théâtre.

 

Classe inclusive :
Madame Florine a proposé à ses élèves de participer à cette journée et elle est venue vêtue de son pyjama.

 

Petit-Fays :

Ce vendredi 9 mars 2018, l'école communale de Petit-Fays (élèves ET enseignantes) a, pour la deuxième fois, participé à la journée nationale du pyjama.

Afin de comprendre pourquoi, les institutrices ont montré une vidéo d'un enfant malade ne pouvant passer que la matinée à l'école. Mais, grâce à la technologie numérique offerte par Take off ASBL, ce garçon peut participer à la vie de la classe, de chez lui, en pyjama.

Pour ce jour, les élèves de l'école ont réalisé quelques recettes (galettes, chaussons aux pommes et crêpes) et les ont dégustées, ensemble durant la récréation.

Ce fut une jolie façon de penser à tous ces enfants n'ayant pas la chance, comme eux, de pouvoir se rendre à l'école chaque jour...

 

Cyber école :
La journée pyjama ayant pour but de mettre à disposition des enfants malades du matériel informatique, je ne me voyais pas ne pas participer. Nous avons la chance de travailler sur du matériel informatique,  de nous perfectionner aux technologies. Chance que certains élèves n'ont pas. Une maladie peut arriver à n'importe qui et à n'importe quel moment. Aimerions-nous être mis de côté de tout contact social et être en décrochage?

Naomé :
L'école avait décidé de participer à cette journée mais ayant beaucoup de malades en début de semaine, l'idée a été mise de côté.

 

Oizy :
L'école n'a pas souhaité participer à ce projet et n'a donc pas demandé aux élèves de venir vêtus de leur pyjama

 

Bièvre 1-4 :
Les institutrices n’ont pas souhaité participer à ce projet et n’ont donc pas demandé aux élèves de venir vêtus de leur pyjama.

Publication sur le site : Enseignement.be

 

News : Vendredi 9 mars 2018 - Journée Nationale du Pyjama

 

Tous en pyjama à l'école par solidarité avec les enfants malades

Le 9 mars 2018, l'asbl Take Off organise la deuxième Journée Nationale du Pyjama.

L'objectif est d'informer les écoles de la possibilité de permettre aux enfants malades de poursuivre leur scolarité en faisant appel à Take Off.

Un concours récompensera la photo de classe en pyjama la plus originale.

Plus d'informations sur http://www.takeoff-asbl.be

 

(News parue le 6 mars 2018)

Publication sur le site : RTBF

https://www.rtbf.be/ouftivi/article/detail_take-off-cmoiki-suis-solidaire-en-pyjama?id=9834691


À ton agenda : le vendredi 9 mars a lieu la deuxième édition de la Journée Nationale du Pyjama !

La Journée Nationale du Pyjama - Quesako ? 

Cette année a lieu la deuxième édition de la Journée Nationale du Pyjama, une journée de solidarité envers les enfants atteints d'une maladie grave. Pour être solidaire rien de plus simple : rend toi simplement à l'école en pyjama le vendredi 9 mars ! 

Comment peut-on être solidaire en pyjama ? Tu ne le sais peut-être pas, mais de nombreux enfants, en Belgique comme ailleurs, n'ont pas la chance d'aller à l'école pendant une longue période à cause d'une maladie ou d'un accident. Ils sont alors coupés de toute vie sociale et scolaire. 

Depuis 2006, L'ASBL Take Off  met tout en oeuvre pour permettre à ces enfants de rester en contact avec leurs camarades de classes et leurs enseignants. Elle met à leur disposition du matériel informatique qui leur permet de poursuivre leur scolarité, en direct et ce depuis l'hôpital ou la maison. Des services en or qui ne sont malheureusement pas connus de tous. 

Et c'est là que tu interviens, en pyjama ! Parles-en dès maintenant à tes parents, tes copains d'école, ton professeur. Fais le plus de bruit possible autour de toi. Et n'oublie pas, le 9 mars prochain, on veut te voir en pyjama à l'école ! 

Take Off - Cmoiki... suis solidaire en pyjama - © Tous droits réservés

Take Off - Cmoiki... suis solidaire en pyjama - © Tous droits réservés

Un parrainage de OUF

Cette année, Maéva a décidé de devenir marraine de la Journée Nationale du Pyjama. Elle est soutenue dans cette mission par le chanteur Ozark Henry, parrain de l'ASBL Take Off. 

Concours photo : qui fera la photo de classe la plus originale ?

Parallèlement à l'action, OUFtivi organise, pour la deuxième année consécutive, un concours photo sur le thème de la "Journée Nationale du Pyjama". 

Propose à toute ta classe de participer à la Journée Nationale du Pyjama et demande à ton professeur de vous prendre en photo. Les photos de classe les plus originales seront récompensées. Toutes les photos seront publiées sur notre site et de nombreux prix seront offerts aux gagnants. 

Nouveautés de cette année : pas besoin de se pré-inscrire. Le concours sera accessible à tous du vendredi 9 mars au 14 mars inclus. Et désormais, les classes de secondaire peuvent également participer ! 

Le règlement est déjà disponible, n'hésite pas à y jeter un coup d’œil ! 

Publication sur le site : Vers l'avenir

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170315_00974926/ce-vendredi-tous-a-l-ecole-en-pyjama

 

SOLIDARITÉ

Ce vendredi, tous à l’école en pyjama

Grâce à l’ASBL Take Off et à Bednet, les enfants malades peuvent rester en contact avec leurs camarades de classe et leurs profs. Depuis leur domicile ou depuis l’hôpital. Photo News

Venir en pyjama à l’école ce vendredi. Le défi lancé par l’ASBL Take Off aux écoliers et à leurs enseignants pour soutenir les enfants gravement malades.

L’initiative a été lancée l’année dernière en Flandre et connaîtra sa première édition à l’échelon national ce vendredi 17 mars. Il s’agit de la Journée du pyjama. Ce jour-là, les élèves et enseignants de maternelle et primaire sont invités à venir à l’école en pyjama pour marquer leur soutien aux enfants gravement malades. C’est l’ASBL Take Off qui organise l’opération de ce côté de la frontière linguistique.

1. L’ASBL Take Off, c’est quoi? L’association a été fondée en 2006 par des anciens employés de la société informatique IBM. Constatant l’isolement dans lequel se trouvaient les enfants gravement malades – ils sont en effet coupés de leur vie sociale et scolaire durant un laps de temps non négligeable –, ceux-ci se sont dit: il faut leur permettre de continuer à suivre les cours et de garder contact avec leurs camarades de classe.

D’où la mission dont s’est investie l’ASBL: fournir gratuitement à ces écoliers le matériel informatique nécessaire pour maintenir ce précieux lien. Et visiblement la demande est là: comptez aujourd’hui une centaine de dossiers par an. «Depuis la création de l’association, nous avons aidé environ 700 enfants», souligne Sabine Verhelst, directrice de l’ASBL.

2. Sensibiliser mais pas seulement Que vient faire la Journée du pyjama là-dedans? Cette action, l’ASBL Take Off la conçoit tout d’abord comme une journée de sensibilisation et de solidarité avec les enfants gravement malades. Mais pas seulement. Par là, elle espère également faire connaître ses services à un plus large public et récolter des fonds.

«Équiper un enfant, cela coûte environ 3 500 euros. Cette somme comprend le PC portable qui est mis à sa disposition avec un casque, l’ordinateur avec caméra et haut-parleurs qui est installé dans la classe…»

Le hic, c’est que l’ASBL ne reçoit aucun subside des pouvoirs publics – au contraire de son pendant flamand Bednet, mais une demande a été introduite en ce sens auprès de la ministre de l’Éducation – et doit donc compter sur la générosité d’une poignée de partenaires (Partenamut, Engie, Proximus…) et de la population pour remplir ses missions. Envie de donner un petit coup de pouce? Une opération de crowdfunding a été lancée via la plateforme www.gingo.community.

3. Plus d’une centaine d’écoles inscrites Combien d’écoles participeront vendredi à la Journée du pyjama en Wallonie et à Bruxelles? Impossible à dire mais une centaine d’écoles se sont déjà inscrites pour participer au concours photo organisé dans ce cadre par OUFtivi (RTBF). Ce qui réjouit Sabine Verhelst.

«L’idée est évidemment de pousser chaque établissement à s’approprier l’événement à sa manière. En prenant une photo de groupe, en organisant un petit débat sur base par exemple des vidéos diffusées en ligne par les éditions Van In sur le sujet… Chacun est vraiment libre de faire comme il l’entend.»

L’opération devrait en tout cas être renouvelée en 2018. Et étendue aux écoles secondaires. «Ici, c’est un peu une année pilote…»